Elsa Cyril

Les collections du château de Pierrefonds

  • Histoire
  • Art & Exposition
Pierrefonds

Salle d'introduction Viollet-le-Duc

Lors de votre visite, vous découvrirez une exposition dédiée à la reconstruction du château et au travail d’Eugène Viollet-le-Duc. Vous y trouverez des dessins, des plans, des photos et des croquis de la main de l’architecte, présentant ses idées pour le futur château impérial et d’autres chantiers célèbres...  

Vous découvrirez aussi un cabinet de curiosité archéologique, provenant des fouilles qu’il a lui-même dirigées en 1858 à Pierrefonds. Vous pourrez donc observer de la petite vaisselle, ou encore des éléments d’harnachement pour chevaux datant du Moyen-Age à l’époque moderne. Ces vestiges du passé étaient chers au cœur de l’architecte qui a écrit dans son Dictionnaire raisonné du mobilier français que “ces produits vulgaires, […] sont cependant les manifestations les plus instructives de l’état d’une civilisation.”  En fin de parcours, vous aurez aussi l’occasion d’assister à un court documentaire d’une dizaine de minutes retraçant l’histoire de la reconstruction du château.  

Nadar
1

La collection des ateliers Monduit  

Une fois dans l'entrée de l’aile des invités, vous découvrirez plusieurs œuvres en plomb ou en cuivre provenant des ateliers Monduit. Cette entreprise naît dans les années 1820 et se fait rapidement connaître par une technique de travail bien particulière : le métal repoussé. Ainsi, toutes les répliques que vous trouverez au sein du château de Pierrefonds sont creuses ! Cette méthode permet d’alléger considérablement le poids des œuvres et facilite donc leur transport, comme lors de l’édification des bâtiments des Expositions Universelles auxquelles les ateliers Monduit ont participé plusieurs fois, notamment en 1867, 1889 et 1900.  

Les ateliers ont très souvent travaillé en partenariat avec Eugène Viollet-le-Duc, c’est pourquoi une trentaine de ces œuvres ont été données au château en 1969 par Gabrielle Pasquier-Monduit, petite-fille de Philippe Monduit, co-fondateur des ateliers. Parmi elles, vous retrouverez le lion ailé à l’entrée du couloir, l’archange saint Michel terrassant le dragon dans la chapelle, et même une petite réplique de la Statue de la Liberté...  

François Pecheux
2

Bal des Gisants  

Ne prenez pas peur, aucun corps ne repose dans les caves du château de Pierrefonds. Cette exposition mystérieuse voit le jour grâce au travail de l’agence de scénographie Skertzó en 2009. Lumières aux tons bleu-violets et poèmes funèbres entourent les quatre-vingt-seize plâtres de gisants et d’orants célèbres, dont on retrouve la plupart des originaux dans la basilique de Saint-Denis. Cependant, l’histoire de ces moulages commence bien plus tôt...  

En 1833, Louis-Philippe, roi des Français, décide de faire de Versailles, ancienne résidence royale, un musée dédié “à toutes les gloires de la France”. La collection des gisants et orants se dévoile au public du XIXe siècle aux côtés de peintures, sculptures et gravures que le roi choisit pour leur esprit nationaliste. Elle est ensuite déplacée dans les caves gothiques du château de Pierrefonds en 1953, où elle est toujours présente de nos jours.  

François Pecheux
3
Carnet
de voyage
Carnet de voyage